Charlie Chaplin à l’opéra Berlioz

Les nostalgiques du cinéma muet auront l’occasion de revoir le film de Charlie Chaplin « Les lumière de la ville » ce samedi à partir de 17h au Corum. Lors de ce ciné-concert, la projection du long-métrage sera accompagnée en musique par l’orchestre national de Montpellier.

Comme un second souffle. Pendant une heure trente, pianiste et violonistes vont (ré)animer les scènes du mélodrame de Charlie Chaplin ce samedi.

Réalisé en 1931, ce film muet raconte l’histoire d’un vagabond – interprété par Chaplin – qui rencontre une jeune fleuriste aveugle au coin d’une rue. Tombé éperdument amoureux, l’homme se fait passer pour un riche milliardaire et réussit à réunir la somme d’argent nécessaire à la jeune fille pour recouvrir la vue.

Charlie Chaplin dans « Les lumières de la ville »

A la sortie de cette oeuvre, le cinéma muet est en plein déclin. Cependant, ce long-métrage a été un réel succès, engrangeant près de 3 millions de dollars. Pendant longtemps, le cinéma muet a permis aux spectateurs d’imaginer les voix et les paroles de leurs acteurs préférés, l’absence de dialogues les incitant à se concentrer sur le jeu des comédiens. Cette habitude a disparu avec l’émergence du cinéma parlant.

Après « Les lumières de la ville », l’orchestre national de Montpellier nous proposera, en musique, un autre chef d’oeuvre, « Les temps modernes », les 15 et 16 décembre prochain.

 

Zahra Ferhati – Kaidi Tahar


En répétitions

Vendredi matin, plusieurs dizaines de collégiens et de lycéens ont été conviés à assister à la répétition de ce ciné-concert. Tous ont été ravis de (re)découvrir ce film qui a tant fait rêver leurs parents. Mais cette fois-ci, tout en musique.

Madame Caillon, professeur d’arts appliqués au lycée Georges-Frêche, à Montpellier, nous explique l’intérêt de cette initiative.